Autor: Ben

~ 27/07/09

Quelques petits conseils pratiques:

Électricité: Au japon, le courant est à 100V/60Hz avec des prises américaines. Il convient donc de bien vérifier si vos appareils électriques et chargeurs (téléphone mobile, pc portable, caméra et appareil photo) supportent cette tension. Ensuite, il est indispensable d’emporter un adaptateur de prise, style adaptateur universel, pour éviter de devoir en demander un dans chacun des hébergements (pas forcément disponible en plus).

Téléphonie mobile: Un GSM ne sera d’aucune utilité au Japon; il ne fonctionnera pas là-bas. Il est possible d’en acheter un modèle basique pour pas trop cher sur place et d’y insérer votre carte SIM. Par contre, un téléphone mobile 3G fonctionnera très bien (nous possédons un Nokia 5800; il a très bien rempli son office!). Vérifiez vos options pour les appels internationaux; activez les options « monde » et contrôlez aussi les tarifs avant d’appeler 😉 (Une fois sur place, vous vous rendrez compte que le téléphone mobile est une sorte d’appendice toujours calé au creux de la main des japonais citadins, que ce soit en rue, dans les transports ou n’importe où ailleurs!)

Argent: De manière générale, le coût de la vie au Japon est sensiblement le même qu’en Belgique ou en France; pour l’hébergement et la restauration: mêmes prix! Pour s’approvisionner en liquide, pas besoin d’emporter tout le liquide nécessaire changé en Europe, il est possible de retirer du liquide dans presque tous les combini (petits supermarchés) 7-eleven, présents un peu partout, avec une carte de crédit classique (Visa/Mastercard/Amex), jusqu’à plus de 80000 JPY par retrait.

Nourriture: Vous avez du remarquer que la nourriture occupe une place de choix dans notre récit de voyage. La découverte des spécialités culinaires locales fait en effet partie des choses que nous apprécions en premier lieu lors de nos voyages (c’est quelques fois difficile mais, souvent, ce sont des bonnes surprises). Nous avons bien mangé au Japon! Il est tout à fait possible de manger, au choix, cuit, frit ou cru! Néanmoins, si l’idée de manger japonais vous rebute, il y a de nombreuses possibilités (en ville et en cherchant un petit peu) pour se restaurer « comme chez nous » mais ce serait passer à côté de bien des découvertes 😉

Déplacements: On ne s’est jamais perdu ou trompé! Rien de plus facile que de se déplacer en train entre deux grandes villes. La fréquence des Shinkansen est impressionnante. La circulation « locale » en train s’est aussi très facilement effectuée. De même, les métros et bus dans les grandes villes sont très commodes (mais un peu chers); on cherche parfois un petit peu pour trouver la bonne destination ou le bon tarif à payer mais on finit toujours par y arriver… D’autre part, pour tous les trajets sur le réseau ferré, le Japan Rail Pass s’avère (si nos calculs sont exacts) très intéressant pour l’itinéraire que nous avons parcouru: 45100 JPY au lieu d’environ 64000 JPY si nous avions acheté les billets à la pièce… sans compter la facilité d’usage (pas de billet à acheter à chaque fois; seules les réservations sont conseillées pour les trajets en Shinkansen mais même pas obligatoires!).

Accueil des touristes: Dans chacune des gares fréquentées ou à proximité immédiate, nous avons trouvé les infos utiles et nécessaires à nos déplacements (plan des villes et des transports) dans un bureau « Tourist information » quand ce ne sont pas des volontaires qui nous ont spontanément fourni les infos, comme à Kyoto… Dans les sites touristiques et dans les restos, l’anglais est parfois absent (ne parlons même pas du français): toujours avoir un guide et/ou un lexique peut s’avérer utile! Commander au resto a parfois donné lieu à des repas cocasses *mdr*…

N’hésitez pas à poser toute question complémentaire si nous avons oublié quelque chose d’essentiel…

Post tags:

Pas de commentaire

No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.