Autor: Ben

~ 23/07/09

On ne peut pas vraiment affirmer qu’on ait bien profité d’Osaka. A peine arrivés hier soir que nous repartions déjà ce midi… Juste le temps de monter au 40ème étage du Umeda Sky building (à 173m) pour faire quelques clichés de la ville que nous ne visiterons pas plus…

Umeda Sky Building

Umeda Sky Building

Vue surprenante

Vue surprenante

Vue mirifique

Vue mirifique

Il semblerait que ce building ait fait des relations amoureuses son business. Tout là-haut, il est possible de venir admirer le coucher de soleil ou les étoiles mais il est aussi possible d’acheter un cadenas en forme de cœur, de le graver à vos deux prénoms et de l’accrocher, pour toujours, à la grille de l’Amour. Il semblerait même que cela a du succès !

La grille de l'Amour

La grille de l'Amour

Notre impression d’Osaka est que cette ville nous est apparue, dans un clignement de paupière, comme encore plus moderne que les autres… et en chantier à de nombreux endroits !

Oh! Qui sont ces deux-là?

Oh! Qui sont ces deux-là?

Je veux construire mon building à cet endroit; mon grand-père y avait son épicerie en 1944! Mais Monsieur, il y a une autoroute maintenant! Et alors?

1. Je veux construire mon building à cet endroit; mon grand-père y avait son épicerie en 1944! 2. Mais Monsieur, il y a une autoroute maintenant! 1.Et alors? 2. ...

Nous avons donc passé notre après-midi dans le Shinkansen Hikari 518 pour rejoindre Tokyo, soit un trajet de 3 petites heures. Nous rejoignons ensuite l’hôtel qui nous avait accueillis pour nos premières nuits au Japon.

Notre chambre twin

Notre chambre twin

Toujours notre chambre twin

Toujours notre chambre twin

Les deux derniers jours de notre voyages pointent le bout de leur nez. Nous comptons bien en profiter pour visiter le Palais impérial, le musée des sciences émergentes et retourner manger des sushis à Asakusa 😉 Enfin, tout cela, si la météo le permet… car il semblerait bien que cette dernière soit plutôt maussade par ici : il pleut à nouveau alors que nous avons laissé Osaka sous un soleil de plomb 🙁

Rien à voir (spécialement pour DUF, notre plus fidèle commentateur):

DUF, tu la préfères classique? en noir?

Tu la préfères classique? en noir?

Ou plus flashy? En orange?

Ou plus flashy? En orange?

Pour info, il s’agit d’une Nissan… Les parents de Benoît en ont eu quelques unes (des Nissan, pas des Cédric‘s); il a même reçu la première (une Sunny 1986) une fois entré dans la vie active 😉

Post tags:

3 Comments

  1. Merci, ça me fait vraiment plaisir ! Fallait pas vous donner ce mal (et à cause de ça vous avez pas eu le temps de visiter la ville; là je suis gêné…)
    Dites vous avez bien progressé humainement durant ce voyage: au début vous aviez peur qu’on vous pique votre appareil (voir épisode du Bouddha) et maintenant vous n’hésitez pas à le confier à un autochtone qui (si j’en crois l’image) a dû monter sur un autre building pour vous prendre. Ce qui est con c’est que Ben a juste ses mains devant sa figure. En même temps j’imagine bien que vous ne pouviez pas dire au brave type « Excuse me can you go back on the other building to take another picture because my hands were on my face ». Le mec il se serait dit que vous vous foutiez de sa gueule (du moins s’il comprend l’anglais). Par contre ce qui est étonnant c’est qu’il n’ait pas de lui-même attendu que tu aies retiré tes mains pour prendre la photo. Sans doute qu’il croit que c’est comme ça qu’on aime se faire photographier en Europe ! Haha, la naïveté des gens – je me moque pas, finalement c’est mignon.

    Comment by DUF — 23 juillet 2009 @ 12:35

  2. Quelle aventure! Finalement, nous sommes tous le japonais de quelqu’un d’autre.

    Merci pour ce récit de voyage des plus intéressants, relevé qu’il fut aussi par les pittoresques interventions de quelque commentateur à l’accent latin prononcé, même en anglais.
    J’en retiendrai surtout les informations sur l’usage des enduits calciques muraux au Japon puisque je sais maintenant que la chaux, là, peint.

    Nous allons presque nous croiser puisque de nôtre côté, nous prenons le chemin des Hellènes pas plus tard que *très* tôt cette nuit. Et là, plus question de blogger.
    A nous Phidias et Aristote, Thalès et Anaximène, Dionysos et… Bon, surtout Dionysos, sans doute.

    Et puisque ce blog est décidément très multiculturel, je terminerai simplement par une phrase qui, cultivons le paradoxe, sera d’ailleurs la dernière tout en étant ultime:
    Hasta luego arigato, comme on dit en nipponie

    Comment by Yves — 23 juillet 2009 @ 20:58

  3. slt,
    Nissan sunny ma premiere voiture Japonaisz elle est de 89 increvable. C’est vrai que osaka est une ville moderne c’est aussi le pays du Robot avec la marque Vstone, Panasonic y est implanté aussi.

    Comment by toyonissan — 24 juillet 2009 @ 16:55

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.