Serviettes hygiéniques lavables

Ca y est, j’ai sauté le pas ! Je me suis lancée dans la confection de serviettes hygiéniques lavables ou SHL pour les intimes. Après plus d’un an d’utilisation de la coupe menstruelle, je suis revenue à ces bonnes vieilles serviettes pour diverses raisons. Mais, d’un point de vue écologique et pour le respect de ma flore intime, je rechignais. J’ai donc cousu 12 SHL et 3 SHL ultra-absorbantes pour la nuit.

J’ai sacrifié ma dernière (j’espère !) serviette hygiénique pour en faire mon modèle. Je vous invite à faire de même chez vous. Vous ne devrez pas prendre de mesures et vous serez sûres qu’elles vous conviendront.

Collez votre serviette sur un carton fort ou du plastique (c’est ce que j’ai utilisé pour avoir un gabarit solide et réutilisable à l’envi) et dessinez le contour.

Coupez ensuite la partie absorbante de la serviette et faites un nouveau gabarit.

Vous aurez besoin de :

  • coton enduit ou de toile cirée fine ou de tout autre tissu imperméable de votre choix
  • essuie éponge (un vieil essuie fera l’affaire ou une chute de n’importe quelle couleur)
  • coton (ici : morceaux de vieilles chemises un peu molletonnées)
  • molleton (un morceau de vieux drap fera l’affaire) pour les serviettes ultra-absorbantes
  • des pressions (ici de KAM ou PRYM), mais vous pouvez aussi coudre des pressions ou du velcro

Dessinez les contours de la SHL sur l’envers du coton enduit puis dessinez les contours de la partie absorbante sur l’essuie éponge au gros marqueur.

Découpez sur les traits (il ne faut pas laisser de marge de couture)

Coupez grossièrement des morceaux de coton et de molleton (pour la SHL ultra-absorbante) sans tracer les contours.

Centrez puis épinglez les morceaux d’éponges sur l’envers du coton enduit et cousez à point large : 3,5 (pour ne pas que le tissu se déchire).

Placez, endroit contre endroit, le coton enduit et le coton qui sera à l’intérieur de votre SHL et épinglez. Cousez en laissant une ouverture sur un de côté pour pouvoir retourner le tissu comme une chaussette. Il est très important de faire des points d’arrêt (avant et arrière) en début et en fin de couture pour que rien ne se découse au moment de retourner vos SHL. Découpez le coton de la même façon que le coton enduit.

N’oubliez pas de cranter les arrondis (ceux en creux uniquement), cela fait 4 zones à cranter par SHL.

Pour les SHL ultra-absorbantes, la technique est la même sauf qu’il faut superposer le molleton et le coton avant d’épingler et de coudre.

Retournez délicatement vos SHL. Je m’aide du manche pointu d’un pinceau pour bien marquer les plis et les courbes. Des ciseaux à bouts pointus feront l’affaire, mais attention de ne pas passer à travers !

Épinglez le tissu pour fermer définitivement l’ouverture. Cousez à 3mm sur tout le bord pour fermer l’ouverture et consolider vos coutures.

C’est le moment de sortir vos pressions et la pince qui va avec. Vous aurez besoin de 4 pièces par SHL dont 2 les mêmes. J’aime bien les assortir. J’utilise un « code » pour repérer mes ultra-absorbantes avec des pressions noires.

Attention, ne vous trompez pas en fixant vos pressions ! Il faut que les 2 pièces « piquantes » soient placées de part et d’autre de la SHL : une sur le coton enduit, l’autre sur le coton.

Pour le pliage : démonstration en images

Et dans la culotte

Voilà ma petite collection qui rejoint mes protège-slips lavables.

This entry was posted in Brol, Vêtements et accessoires. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *