Quilt festival 2016 à Houston

Un jour, j’ai dit à Benoît : « Quand nous serons pensionnés, j’aimerais aller au Quilt Festival de Houston. » C’est le plus grand festival de patchworks au monde qui a lieu chaque année fin octobre – début novembre.

Il y a quelques mois, il m’a proposé d’organiser cette visite pour mes 40 ans (en 2017 donc) étant donné que les vacances de Toussaint et le festival tombaient en même temps. J’ai accepté avec joie, bien sûr ! Puis, il s’est rendu compte que cela allait aussi pour cette année. Nous avons donc fêté mes 40 ans avec une année d’avance aux Etats-Unis. Notre périple est décrit sur notre blog de voyages.

Le 3 novembre, je me réveille et je me rends compte que ça y est ! J’ai 40 ans (pas pour de vrai !) et je vais mettre les pieds pour la première fois de ma vie au plus grand festival de patchworks du monde !! Je suis tout en affaire !

J’ai reçu des dizaines de messages pour mon anniversaire, c’est gai.

Benoît me conduit jusqu’à l’entrée du festival. Je suis impatiente d’y entrer. Je lui fais signe rapidement et je me précipite à l’intérieur. Un garde me demande mon ticket… Ah oui, d’accord ! Où puis-je acheter mon ticket ? Dehors ? Ok, je suis partie pour une file de 20 minutes où je fais la conversation à une dame charmante qui me parle un anglais fort châtié et bien articulé (je comprends presque tout !). Elle m’explique comment se déroule le festival, un peu sa vie, un peu de patch et puis j’obtiens ce fameux ticket !

Je rentre dans une gigantesque salle pleine de patchworks et je me dis que je n’aurai jamais assez d’une journée pour tout voir ! (Ça tombe bien, j’ai acheté un ticket pour demain aussi).

Les patchworks sont très nombreux et d’excellente qualité. Beaucoup me plaisent, certains m’émeuvent ou me font rire. Je suis épatée par le travail de ces quilteuses !

Il y a une zone réservée aux Dear Jane. J’en ai commencé un il y a plusieurs années grâce au livre de Brenda Papadakis. Je la rencontre le 2ème jour. Je prends le temps de faire la file pour la remercier et lui demander de la prendre en photo devant les Dear Jane. Elle me propose de poser avec elle, ça ne se refuse pas ! Dommage que je n’avais pas pris mon livre pour qu’elle le dédicace.

Elle est loin d’être la seule à rencontrer ses fans. De nombreux regroupements sont prévus pour des séances de cours ou de questions-réponses au fil des allées. C’est fort sympathique !

A la demande de Jeanne, j’ai photographié beaucoup de Passacaglia ou Millefiori.

Certains patchworks sont de style très américain voire texan. Ce n’est pas toujours à mon goût.

Voici mes préférés :

Mais il y en a tellement, que c’est difficile de les classer. Et encore, je n’en ai pas photographié la moitié…

Une autre salle encore plus grande est consacrée aux marchands. Là, c’est de la folie ! Impossible de tout voir, de s’arrêter partout.

Comme je l’imaginais, il y a des voiturettes à disposition à l’entrée du salon. En revanche, je n’imaginais pas qu’elles soient électriques et si nombreuses !

Il y a moyen d’envoyer directement ses achats sans sortir de l’énorme bâtiment qui accueille le festival. Et si on a acheté trop de tissus mais qu’on veut poursuivre sa visite plus léger, il suffit de les confier au « dépose-achats ». Ils sont fous ces américains !

J’aurai passé 11 heures entières dans ce Festival. J’aurais pu y passer 2 journées entières voire un peu plus si j’étais plus débrouillarde en anglais afin de profiter des séances d’informations, des rencontres avec les artistes ou si j’avais eu envie de m’arrêter chez chaque marchand de tissus. Mais, j’en ai eu plein les yeux. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de difficultés à m’endormir le premier soir tant les patchworks défilaient sous mes yeux, pourtant fermés !

J’ai reçu là un superbe cadeau que je ne risque pas d’oublier et, si je n’ai pas acheté grand-chose, j’en suis revenue pleine d’idées (mais ça, je n’en avais pas vraiment besoin !).

C’était bien gai de fêter mes 40 ans un an à l’avance !

This entry was posted in Patchwork. Bookmark the permalink.

One Response to Quilt festival 2016 à Houston

  1. Fernande Authuys says:

    Quel bel article ! que de jolies photos ! Quel bel anniversaire ! Bravo ! Et en plus ! avec l’anniversaire des 20 ans du livre de Brenda, tu as eu la chance d’y voir une magnifique expo de Dear Jane ! Ca, c’était unique cette année ! Merci de l’avoir partagé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *